Bottes

10 avril 2015

Essai bottes Forma Aspen Outdry

Essai bottes Forma Aspen Outdry

Colle au ras d’eau ?

Nous avons rodé et testé les bottes Aspen tout au long de l’hiver, histoire de bien vérifier leur confort, leur usure et leur étanchéité. Tout bon…

Les renforts aux chevilles semblent un peu léger, même s'ils protègent des petits impacts.

Les renforts aux chevilles semblent un peu léger, même s’ils protègent des petits impacts.

Aspen… Charmante petite localité du Colorado où…nous n’avons pas mis les pieds ! Le nom choisi par Forma pour l’un des modèles de sa nouvelle gamme Outdry équipé de la membrane éponyme fleure bon les sports d’hiver. Nous l’avons donc testée en hiver, mais sans faire trop de sport… Confortables dès le premier enfilage, ces bottes n’ont pas nécessité de rodage particulièrement long avant d’être agréables à porter. Un bon point ! Aisées à enfiler avec une large ouverture sur la face interne, les Aspen sont très confortables en marche. Rigides, mais pas trop (ce ne sont pas des bottes de piste), souples mais pas trop non plus (ce ne sont pas non plus des charentaises), ces bottes Forma sont le juste milieu. Sur la moto, les discrets rembourrages devant et derrière le haut de la tige permettent au mollet de venir au contact sans fatiguer, même sur longs trajets.

Les zones de flexion sur l’avant et l’arrière de la tige permettent des mouvements souples de la cheville, notamment côté sélecteur. Les deux bottes possèdent d’ailleurs de pratiques renforts sur le dessus du pied. En revanche, aux chevilles, ce n’est pas extra. Deux renforts sont présents par botte au niveau des malléoles, mais ils sont petits et surtout assez souples. C’est bien pour le confort, mais on n’a pas voulu vérifier ce que donnait 250 kilos de moto en appui sur cette zone… Ces renforts en mousse de polyuréthane injectés directement sous le cuir ont toutefois le mérite d’être présents et devraient assurer une bonne protection sur les petits chocs… Si la semelle s’avère très confortable en marche, à moto il conviendra de se méfier dès que le sol est mouillé : selon les différents revêtements (et on ne parle pas ici des bandes blanches), l’adhérence peut s’avérer très bonne ou tout juste convenable… De quoi avoir quelques surprises sur des motos lourdes et/ou hautes. Ces bottes ne collent donc pas toujours sur une fine pellicule d’eau !

Réellement hors de l’eau

La doublure est douillette et la membrane protège de l'eau de façon radicale.

La doublure est douillette et la membrane protège de l’eau de façon radicale.

Mais l’intérêt premier de ces bottes, revendiqué par Forma, c’est la membrane Outdry. Celle-ci diffère des autres membranes car elle est directement laminée sur la face interne du cuir et ne crée pas d’épaisseur où l’eau est capable de stagner. Ça, c’est beau sur le papier… Nous avons donc testé en pratique cet hiver (pluie plus ou moins soutenue, froid), avant de soumettre carrément ces bottes à la torture ultime : la baignoire… Ou le passage de gué mais la localisation urbaine de la rédaction ne nous a pas permis de trouver un gué à proximité ! Plongées dans 15 cm d’eau glacée (presque jusqu’en haut de la fermeture éclair et donc juste sous le seuil d’étanchéité), elles ont parfaitement tenu le coup. Même après plusieurs longues minutes, ni l’eau ni le froid ne s’invitent à l’intérieur de la botte. Bluffant. En roulant même constat, et ce jusqu’à des températures sous abri négatives.

Redoutablement hydrophobes ces Aspen ! Côté vieillissement, les six mois de test n’ont pas entamé la semelle, ni le cuir. Hormis une légère patine, elles sont presque comme sorties de boîte. Un bémol toutefois, qui ne concerne pas la botte elle-même mais le chaussant du fabricant italien. Si vous commandez sur la toile, n’hésitez pas à prendre au moins une pointure de moins que votre pointure habituelle (ce qui n’est pas commun chez un chausseur italien, c’est plutôt l’inverse en général). Votre serviteur chausse généralement du 44, voire du 45 et n’a trouvé son bonheur qu’en 43 ! Même en mettant une bonne semelle et deux paires de chaussettes, le 44 aurait réellement été trop grand…

Affichées à un tarif élevé mais décent au vu de la qualité et des prestations proposées, notamment sous la pluie, les bottes Aspen se révèlent être de parfaites compagnes de route, notamment l’hiver. Leur confort (marche et roulage) est particulièrement soigné ! A noter que Forma propose deux autres versions similaires techniquement : la Cortina plus chère de 30 euros, à hauteur de tige identique mais disposant de deux zips d’ouverture (un de chaque côté), et la Fuji, à hauteur de tige moindre et au tarif identique.

 

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ Le confort, en marche ou sur la moto – Les renforts chevilles un peu légers…
+ L’étanchéité impériale – Le chaussant bizarre (pointure) !
+ La relative légèreté – Le tarif somme toute élevé

 

FICHE TECHNIQUE

Bottes en cuir pleine fleur, semelle personnalisée Forma en caoutchouc naturel double densité, renfort cheville en polyuréthane injecté, renfort frontal tibia en TPU moulé, protection pour sélecteur, insert réfléchissant arrière, membrane Outdry imperméable et respirante, semelle intérieure anti-bactérienne avec système A.P.S. (Air Pump System), homologation CE EN 13634 de niveau 2.
Du 38 au 48 en noir.

TARIF

179,90 €

NOTES

Finition : 9/10
Enfilage : 9/10
Confort : 9/10
Étanchéité : 10/10
Protection : 7/10
Rapport qualité/prix : 7/10

NOTE GLOBALE

8,5/10

Par Simon Palatchi, photos Benoît Lafontaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*