Casques

1 août 2014

Essai casque Nexx Switx SX.10

Essai casque Nexx Switx SX.10

Multi(é)colore !

Un casque de marque au tarif d’un casque de supermarché, ça fait un peu peur. « Moi, mettre ma tête là-dedans ? » Sots que nous sommes… Le Switx SX.10 nous a agréablement surpris, et pas qu’un peu !

La coque amovible bascule facilement pour dévoiler les aérations. Futé !

La coque amovible bascule facilement pour dévoiler les aérations. Futé !

Le Nexx Switx (ça se prononce Switch, du verbe anglais to switch qui signifie basculer, les Lusitaniens prononçant le x « ch »…) SX.10, c’est avant tout un casque de concepteur. Ce jet a d’ailleurs été récemment primé par l’obtention d’un Red Dot Award pour son design, rien que ça ! Il faut dire que le Switx multiplie les innovations… Un casque jet, qu’il soit demi-jet comme ici ou jet tout court, c’est rond si on veut être tendance. Pas de prises d’air qui dépassent, pas d’excroissances guerrières… On laisse cet apanage aux casques de compétition que tous les amateurs de roadsters et sportives s’arrachent. Non ici c’est la pureté qui prime. Problème… Pas facile d’intégrer une ventilation dans ce cas. Nexx a résolu le problème et en profite pour proposer un système capable d’être personnalisé à mort.

Car l’autre tendance du moment, surtout du côté des utilisateurs urbains (mais pas que, c’est la personnalisation). Et sur ce point, le Switx fait très fort ! La calotte est en fait une coque externe qui se retire en deux temps trois mouvements. Avec 21 coloris pour la coque et les petits boutons de verrouillage de l’écran, 4 coloris pour les platines et la calotte (rouge, noir, blanc et marron), cela fait tout de même 7 056 combinaisons possibles ! Un choix juste énorme… Et cette coque amovible sert aussi pour les ventilations, puisqu’elle bascule d’avant en arrière (d’où le nom) pour dévoiler ou masquer les deux entrées d’air et les trois sorties d’air du système de ventilation. Futé ! Et les surprises ne s’arrêtent pas là ! Le Switx propose aussi un écran solaire interne hyper bien conçu qui passe devant les entrées d’air mais ne les occulte pas. Les mousses internes latérales peuvent même accueillir un système de communication propre au modèle et il y a même une garniture molletonnée sur la jugulaire, pour préserver les gorges sensibles. Bref, une dotation que l’on est plus habitués à voir sur des casque d’un créneau supérieur… Nexx propose en outre deux petits éléments noirs qui permettent de se passer de l’écran long et transformer ce demi-jet en jet pur, avec juste l’écran solaire. Côté confort, le Switx s’enfile comme un bonnet et permet de porter des lunettes sans souci. Les mousses ne sont pas du meilleur confort, notamment au toucher, mais cela reste dans la moyenne haute.

Pas cher mon fils !

Sans outils, on démonte facilement toute les pièces du Switx.10 et on peut ensuite opter pour la couleur désirée (21 au choix !).

Sans outils, on démonte facilement toute les pièces du Switx.10 et on peut ensuite opter pour la couleur désirée (21 au choix !).

Et en roulant ? Les surprises continuent… Plutôt « light », ce demi-jet Nexx laisse planer quelques doutes quant à une utilisation extra-urbaine. En ville, le SX.10 se montre agréable à porter, bien que les ventilations soient assez peu efficaces au rythme légal. L’air passe trop peu. En revanche, on se familiarise assez vite au fait de manipuler toute la coque en plaquant la main dessus, ce qui, en un seul mouvement, permet d’ouvrir ou de fermer toutes les aérations. L’écran solaire est lui aussi facilement manipulable (avec un cran de blocage ouvert et un cran de blocage fermé), et est suffisamment teinté pour être efficace. La surprise avec ce casque viendra sur route et, encore plus surprenant, sur autoroute. Car ce Switch s’y montre plutôt à l’aise pour un demi-jet. Certes, il est alors bruyant, mais pas de façon exagérée.

Nous avons croisé certains intégraux de gamme supérieure qui faisaient pire. A ces allures, la ventilation devient réellement effective, mais génère des bruits d’air. On finit par fermer les écoutilles pour baisser le niveau sonore. Mais là où le SX.10 devient carrément bluffant, c’est au niveau tenue aérodynamique. 90 km/h ? Pas d’air au niveau des yeux, pas de turbulences, pas de mouvements aérodynamiques, rien. 110 km/h ? Nada. 130 km/h ? Toujours rien. 150 km/h ? Ah on roule déjà à 150 ? Nous avons poussé le test jusqu’à 180 km/h sur des motos dénuées de protection pour arriver au même résultat : le Switch est impérial à ce niveau ! Sidérant… De plus, le SX.10 est parfaitement étanche, sans joints. Nous avons pu tester son efficacité sous des pluies diluviennes, et les seules gouttes à signaler viennent du bas de l’écran. Rien depuis le haut de l’écran grâce à une gouttière très efficace (n’oubliez pas de fermer les écoutilles !), ni depuis les prises d’air… En revanche, comme tout bon demi-jet, il ne protège pas grand-chose en cas de chute, menton et nuque étant très exposés. Mais ce Nexx ne déçoit pas et remporte tous les suffrages. Équipement au top, raffinement technique, confort acceptable, production en Europe (au Portugal)… Forcément on se dit que ça va coûter un œil. Et là le Switx sort son argument massue : moins de 90 € en tarif d’appel. Blam ! Le même prix qu’un casque de supermarché à la provenance, la finition et la sécurité douteuses… Pour arriver là, Nexx a optimisé la fabrication : pas de peinture, tout est teinté dans la masse avec un plastique qui semble toutefois assez sensible aux rayures, et les garnitures internes ne sont pas amovibles. Mais bon, pourquoi payer plus cher ?

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ Le concept génial ! – Le bruit un peu élevé mais bon…
+ Le tarif défiant toute concurrence – Euh… on cherche encore !
+ L’aérodynamique
+ La personnalisation !
+ Les aspects pratiques, les ventilations, l’étanchéité…

 

FICHE TECHNIQUE

Casque demi-jet en polycarbonate, système de ventilations breveté Cooling Cover Tech, intérieur anti-transpiration et hypoallergénique, fermeture par boucle micrométrique, écran en Lexan, écran solaire interne teinté à 80 %, prédisposition pour le système de communication Nexx SX.Com.
Du XS au XXL en dix combinaisons de base, 7 056 combinaisons de couleurs possibles !
Poids : 1 200 g annoncés, 1 156 g vérifiés en M (58).

TARIF

Casque : 89,95 €
Coque : 25 € (accessoire)
Boutons écran : 12 € la paire (accessoire)
Platines écran : 12 € la paire (accessoire)
Écran : n.c.

NOTES

Finition : 8/10
Équipement : 10/10
Enfilage : 10/10
Port de lunettes : 10/10
Manipulation ventilations : 10/10
Manipulation écran : 10/10
Confort acoustique : 7/10
Champ visuel : 9/10
Étanchéité : 10/10
Rapport qualité/prix : 10/10

NOTE GLOBALE

9,4/10

Photo : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahAu nom du Père... Ah c'est bon j'ai l'écran solaire ! Photo : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahCoque fermée, pas d'aérations, pas d'air, pas d'eau ! Photo : Arwa BarkallahCoque ouverte, les aérations sont révélées. Photo : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahSwitx ? Y'a plus qu'à basculer la coque pour dévoiler les aérations ! Photo : Arwa BarkallahLe Switx respire grâce à deux entrées et trois sorties d'air. Photo : Arwa BarkallahLes entrées d'air passent au travers de l'écran ! Photo : Arwa BarkallahNotez la découpe de l'écran solaire, qui permet de ne pas occulter les prises d'air tout en passant devant. Photo : Arwa BarkallahUne fois la coque baissée, les prises d'air sont occultées. Photo : Arwa BarkallahCette petite gouttière dispense le Switx d'un joint et assure une étanchéité parfaite. Malin et économique ! Photo : Arwa BarkallahPhoto : Arwa BarkallahCe petit ergot permet de manipuler l'écran solaire quand le mécanisme supérieur est occulté par l'écran, par exemple... Photo : Arwa BarkallahDélicate attention, la jugulaire possède une garniture amovible. Photo : Arwa BarkallahA ce tarif défiant toute concurrence, on se contente d'une boucle micrométrique. Photo : Arwa BarkallahLes garniture intérieures ne se retirent pas et auraient pu être plus confortables. Le budget, encore... Photo : Arwa BarkallahLe Switx est prédisposé pour recevoir le système d'intercom dédié Nexx SX.Com. Photo : Arwa BarkallahLe démontage de l'écran se fait sans le moindre outil. Photo : Arwa BarkallahLe démontage de l'écran se fait sans le moindre outil. Photo : Arwa BarkallahLe démontage de l'écran se fait sans le moindre outil. Photo : Arwa BarkallahLe démontage de l'écran se fait sans le moindre outil. Photo : Arwa BarkallahLe bouton est disponible en 21 coloris... Cela laisse le choix ! Photo : Arwa BarkallahL'écran se retire tout aussi facilement (en position haute uniquement). Photo : Arwa BarkallahL'écran se retire tout aussi facilement (en position haute uniquement). Photo : Arwa BarkallahNexx fournit deux petits disques noirs pour rouler sans écran, en mode jet. Photo : Arwa BarkallahNexx fournit deux petits disques noirs pour rouler sans écran, en mode jet. Photo : Arwa BarkallahNexx fournit deux petits disques noirs pour rouler sans écran, en mode jet. Photo : Arwa BarkallahIl n'y a plus qu'à replacer les boutons de fixation de l'écran, et le tour est joué ! Photo : Arwa BarkallahIl n'y a plus qu'à replacer les boutons de fixation de l'écran, et le tour est joué ! Photo : Arwa BarkallahIl n'y a plus qu'à replacer les boutons de fixation de l'écran, et le tour est joué ! Photo : Arwa BarkallahIl n'y a plus qu'à replacer les boutons de fixation de l'écran, et le tour est joué ! Photo : Arwa BarkallahEn jet, l'écran solaire est conservé, et le Switx possède toujours un sacré style ! Photo : Arwa BarkallahEn jet, l'écran solaire est conservé, et le Switx possède toujours un sacré style ! Photo : Arwa BarkallahLes platines se démontent tout aussi facilement que les boutons, en les tournant ! Photo : Arwa BarkallahLivrées assorties à la calotte (noir ici), les platines sont disponibles en 4 coloris. Photo : Arwa BarkallahUne fois les platines retirées, la coque vient toute seule. Une rayure, envie de changer de couleur ? C'est facile avec ce Nexx ! Photo : Arwa BarkallahUne fois les platines retirées, la coque vient toute seule. Une rayure, envie de changer de couleur ? C'est facile avec ce Nexx ! Photo : Arwa BarkallahJason Voorhees ? Hannibal Lecter ? Un robot du futur ? A vous de voir... Photo : Arwa BarkallahLa calotte à nu. Le Switx n'est pas homologué pour rouler ainsi. Photo : Arwa BarkallahLa calotte à nu. Le Switx n'est pas homologué pour rouler ainsi. Photo : Arwa BarkallahLa calotte à nu. Le Switx n'est pas homologué pour rouler ainsi. Notez le positionnement de l'écran solaire ! Photo : Arwa Barkallah

Par Simon Palatchi, photos Arwa Barkallah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*