Gants

20 août 2013

Essai gants Held Touring Star

Essai gants Held Touring Star

Étanches ou aérés ? Les deux mon neveu !

Held propose depuis peu des gants deux en un, à la fois aérés et étanches. Le genre d’affirmation qui fait autant sourire que le déodorant ou le liquide vaisselle 5-en-1 qui ne font rien bien, tout mal, et qui sont plus chers que les autres. Bref, il fallait les essayer…

Premier contact et première surprise : après enfilage, la main droite s’est retrouvée moins à l’aise que la gauche. Ils ne se seraient pas plantés dans les tailles des fois chez Held ? Après vérification, non, tout va bien, c’est bien une paire de la bonne taille. Mais avec les deux mains dans les mêmes compartiments, c’est mieux ! Car pour mériter leur appellation 2-en-1, ces gants sont en fait réellement deux gants en un, avec deux ouvertures pour chaque gant ! L’une permet d’accéder à un cocon douillet sans être trop rembourré, dans la membrane Gore-Tex®. L’autre est en contact direct avec la paume en cuir de kangourou perforée, avec un contact bien meilleur des commandes. Le premier gant pour lequel il faudrait presque un mode d’emploi ! Bigre…

Deux compartiments dans un seul gant, l'un étanche, l'autre aéré ? Malin, mais il fallait y penser...

Deux compartiments dans un seul gant, l’un étanche, l’autre aéré ? Malin, mais il fallait y penser…

Très bien réalisés, les Held Touring Star respirent la qualité. C’est propre, net et sans bavures, avec même une petite raclette pour essuyer l’écran du casque, hélas un poil trop souple. L’enfilage aisé est doublé d’un ajustement précis via les deux serrages velcro sur la manchette, assez longue mais peut être pas assez large pour des gros blousons en cuir épais, et le poignet. Le premier test, facile à faire en été, concerne la partie non doublée, baptisée Breezy (aéré en anglais). Même par de fortes chaleurs, les Touring Star restent supportables. On pourra leur reprocher un manque de ventilation sur le dos de la main, de par leur conception, mais la paume sera efficacement rafraîchie. Qui plus est, le traitement TFL du cuir (qui est sensé refléter les rayons du soleil pour ne pas emmagasiner la chaleur) semble être efficace. Même laissés sur la selle de notre monture en plein soleil, l’intérieur du gant n’était pas surchauffé. Que du bon par temps chaud ! La partie Dry (sec, en anglais toujours) a été plus difficile à tester par ce temps estival, ce dont nous ne nous plaindrons pas. Un passage de col dans des températures plutôt basses et un bon gros coup de jet d’eau achèveront de convaincre de la qualité de ces gants. Le compartiment doté de la membrane permet de résister à des températures plus fraîches et s’avère parfaitement étanche. Un must… Alors forcément, il y a quelques menus défauts, nul n’étant parfait.

Le premier concerne la définition même de ce gant. En cas d’averse, il est nécessaire de les retirer pour passer du compartiment aéré au compartiment étanche. On s’y fait à la longue, comme s’arrêter pour enfiler un pantalon ou une veste de pluie… Deuxièmement, malgré leur appartenance à la gamme Quattrotempi, on se voit mal attaquer les quatre saisons avec cette seule paire de gants. Si leur utilisation peut aller du printemps à l’automne, leur finesse risque de laisser les doigts fort dépourvus au cœur de l’hiver. Enfin, leur tarif est plutôt salé, même s’il est pleinement justifié par la qualité, le confort et le concept de ces gants. Après deux mois d’essai, ces Touring Star s’avèrent être un investissement rentable… C’est simple, je ne les quitte plus !

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ Une paire, deux usages ! – Le tarif élevé même s’il est justifié
+ Le confort préservé malgré les deux compartiments – Le manque d’aération du dos de la main
+ L’étanchéité parfaite
+ La bonne ventilation de la paume

FICHE TECHNIQUE

Gants étanches et respirants, dos de la main en cuir de vachette, paume en cuir de kangourou perforé, traitement TFL COOL SYSTEM, compartiment étanche avec doublure et membrane Gore-Tex®, serrage velcro manchette et poignet, raclette, empiècements élastiques (100 % polyamide) sur le dos de la main, protection des articulations, côté de la main renforcé par du SUPERFABRIC, paume de la main en cuir doublé et renforcé.
Du 7 (S) au 12 (3XL) en noir.

TARIF

169,90 €

NOTES

Finition : 9/10
Enfilage : 9/10
Confort : 8/10
Toucher des commandes : 10/10
Étanchéité : 10/10
Protection : 8/10
Rapport qualité/prix : 8/10

NOTE GLOBALE

8,9/10

Par Simon Palatchi, photos Bertrand Dussart

2 réflexions au sujet de « Essai gants Held Touring Star »

  1. On ne sait toujours pas quel est leur niveau d’étanchéité, ce n’est pas un essai mais du « publi reportage » de la pub, quoi.

  2. @ Richard Dufour : Ah ? Il me semble pourtant avoir écrit « Le compartiment doté de la membrane permet de résister à des températures plus fraîches et s’avère parfaitement étanche. » Sachez que nous testons tous les produits essayés sur plusieurs semaines, voire mois, et que nous nous arrangeons pour avoir toutes les situations possibles. Et nous disons exactement ce que nous en pensons. Si c’est bien, faut le dire, si ce n’est pas bien, il faut le dire aussi ! Je suis foncièrement allergique au publi-communiqué. De la publicité, oui, un essai, oui, mais un essai-pub, non.
    Cordialement,
    Simon Palatchi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*