Gants

5 juin 2014

Essai gants Segura Generik

Essai gants Segura Generik

Des Generik de marque

Segura a reçu une autorisation de mise sur le marché pour ses gants racing Generik. La prescription est simple : une paire, matin, midi et soir pour rouler sur route ou sur piste !

Pratique cette petite pièce de cuir pour saluer les congénères ! Plus sérieusement, c'est un plus sécurité sur piste en cas de chute...

Pratique cette petite pièce de cuir pour saluer les congénères ! Plus sérieusement, c’est un plus sécurité sur piste en cas de chute…

Pas de médicaments à l’horizon, ni de risque de mauvaise prescription à l’horizon, rassurez-vous ! Sauf si vous les achetez pour rouler sur un custom, mais c’est vous qui voyez… Segura conserve en effet dans sa gamme certains équipements racing, comme ces nouveaux gants Generik, plus raccord avec une sportive ou un roadster nerveux. Ceux-ci existent en deux versions, l’une à manchette longue, essayée ici, l’autre à manchette courte, moins chère, les Generik Short (89,90 €). La finition de ces gants fait honneur à la marque française. Cuir de chèvre de qualité, coques en carbone à la résine sans défaut, coutures irréprochables : on frôle le sans faute. Dommage toutefois qu’après quelques mois d’essai certains éléments en caoutchouc du serrage de manchette aient décidé de se faire la malle. A l’enfilage, les Generik continuent de faire forte impression.

Confortables avec leur fine doublure interne, ils ne nécessitent pas de rodage spécifique. Les coutures étant majoritairement externes, il n’y a aucune jonction qui vienne gratter le bout des doigts, par exemple. Seul l’auriculaire aura besoin de se faire, le cas échéant, à l’obligation d’un contact rapproché avec l’annulaire. Étant dédiés à un usage sportif, voire en compétition, les Generik sont dotés d’une pièce en cuir rattachant les deux doigts les plus exposés en cas de chute et éviter ainsi une luxation (ou pire) de l’auriculaire. Les quelques trous sur le dos de la main et la manchette, ainsi que les ventilations sur les phalanges laissent augurer d’une certaine ventilation.

Continental Circus Spirit !

Des ventilations snt présentes, mais elles ne sont pas d'une efficacité redoutable.

Des ventilations snt présentes, mais elles ne sont pas d’une efficacité redoutable.

Bon pas de pot, ce printemps est si moisi que l’on aurait préféré porter des gants chauds et étanches… Si leur non-étanchéité n’est évidemment pas à prendre en compte (les Generik ne disposent d’aucune membrane), on note toutefois que le nombre limité de perforations permet de résister assez bien à une petite averse. Les quelques journées chaudes et ensoleillées croisées auront permis de mettre en avant le niveau moyen des ventilations. Un peu d’air passe, certes, mais ce sera insuffisant en plein été. En revanche, leur confort en statique reste le même en dynamique. Les Generik autorisent un toucher des commandes très appréciable, la paume reposant sur le renfort en cuir lorsque l’on a les poignées en main. Lorsque la position de conduite impose un appui prolongé sur les poignets, sur une sportive par exemple, c’est appréciable.

Si le sentiment de protection est au niveau de la concurrence (coques sur les articulations, sur la manchette, liaison auriculaire-annulaire), il manque toutefois un renfort au niveau du scaphoïde. Le poignet, où sont situés les deux systèmes de serrage obligatoires pour une homologation en tant qu’EPI (équipement de protection individuelle), restent très exposés en cas de chute. Malgré quelques menus défauts, les Segura Generik seront d’excellent compagnons de route. Et, bien qu’étant fabriqués à l’autre bout du monde, ils sont la signature sportive d’une marque française ayant eu ses heures de gloire en compétition au plus haut niveau (Jean-Louis Guignabodet et Christian Sarron ont notamment été les ambassadeurs de Segura). Ça compte non ?

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ Le look racing agréable – Les quelques détails de finition fâcheux
+ Le confort appréciable pour des gants sportifs – Les ventilations moyennement efficaces
+ L’excellente finition globale – L’absence de protection du scaphoïde

FICHE TECHNIQUE

Gants en cuir de chèvre et Amara, doublure microfibre interne, coques de protection en carbone, renfort paume, double serrage poignet élastique et velcro, système d’aération, homologation EPI.
Du T8 au T13 en noir/blanc.

TARIF

129,90 €

NOTES

Finition : 7/10
Enfilage : 8/10
Confort : 9/10
Toucher des commandes : 9/10
Étanchéité : sans
Protection : 9/10
Rapport qualité/prix : 8/10

NOTE GLOBALE

8,3/10

Par Simon Palatchi, photos Emilien Braud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*