Produits Divers

13 juin 2014

Essai pantalon Segura Winner

Essai pantalon Segura Winner

Esprit sportif, aspects routiers

Après le blouson, voici le pantalon Segura Winner. Un pantalon en cuir sportif, avec ses sliders, mais qui n’oublie pas les aspects pratiques.

Le Winner se décline en pantalon, avec les mêmes qualités que le blouson.

Le Winner se décline en pantalon, avec les mêmes qualités que le blouson.

Vous avez lu l’essai du blouson assorti ? Non ?? Alors c’est par ICI que ça se passe ! Le pantalon Winner est le complèment du blouson homonyme. Comme le haut, ce pantalon possède plusieurs visages. Il est parfaitement adapté à un usage sur piste, avec ses sliders et sa coupe sportive. Toutefois, il s’avère un poil raide à l’entrejambe ce qui gêne un peu pour déhancher, ou pour épouser les réservoirs les plus ventrus comme celui de la GSX-R 750 par exemple. Peut-être est-ce dû à une zone stretch à la superficie un peu trop juste à l’entrejambe… Cette zone élastique ne remonte pas assez haut à notre goût et ne permet donc pas un déhanchement optimal. On sent également une gêne au niveau des mollets. Après démontage, il s’avère que les coques sont les mêmes que celles des coudes. Impressionnantes avec leurs coques rigides, elles protègent à la fois l’articulation et le tibia. Impec’…

Sauf que le Winner embarque également une protection du tibia sous le slider, et les deux coques se chevauchent, créant une épaisseur un peu gênante qui nuit au confort. Puisque nous en sommes au chapitre des protections, ce pantalon en embarque deux autres au niveau des hanches, elles aussi à la norme CE EN 1621-1. Le Winner s’enfile assez aisément, avec deux vastes ouvertures pour les jambes. Celles-ci se ferment avec un zip dont la glissière se plaque automatiquement, pour ne pas gêner dans la botte. Malin !

Bien entendu, le zip de raccordement au blouson est de belle taille et le Winner possède un important soufflet au niveau des lombaires. Mais étant fourni seul, ce pantalon peut aussi s’employer pour les parcours routiers.

Sportif sur piste ou sportif sur route ?

Les sliders amovibles sont situés sur une protection tibia fixe et une coque genou/tibia amovible... Ça coince un peu niveau épaisseur.

Les sliders amovibles sont situés sur une protection tibia fixe et une coque genou/tibia amovible… Ça coince un peu niveau épaisseur.

A moins d’être un as du guidon, un kamikaze ou les deux en même temps, il conviendra alors de retirer les lourds sliders. C’est toujours ça de poids en moins… La coupe du Winner est, on l’a dit, évidemment très sportive. Mais il est toutefois moins formé que la plupart des combinaisons une pièces et autorise de ce fait une position debout plus droite et une démarche moins chaotique. Bon, ce n’est pas un survêtement non plus… Le cuir épais et les protections très rigides ne favorisent pas le footing. Outre une coupe plus « soft » que certains congénères, le Winner est équipé de deux poches pouvant accueillir les mains dont on ne sait que faire pendant le briefing pilotes, les clefs de la bécane, dix balles ou ce que vous voulez en fait. C’est loin d’être une norme dans cette gamme de pantalons ! Les trous présents sur le blouson sont ici absents et aucune aération n’est présente.

Ce qui laisse augurer de moments agréables au cœur de l’été… La doublure fixe filet, aussi rouge que celle du blouson, offre un contact agréable et descend jusqu’au bas des mollets. De qualité équivalente au blouson et sans défaut apparent, ce pantalon Winner est un bon compagnon pour aller taquiner la piste sans négliger les aspects pratiques. Toutefois, il fait payer ses prestations assez cher, comme le blouson. Près de 350 €, ce n’est pas donné même si on reste dans la moyenne (supérieure) des pantalons cuir racing. Si le blouson est une série limitée à 400 exemplaires, ce ne semble pas être le cas de ce pantalon. Étrange, étant donné qu’ils portent le même nom…

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ Le sport ET les poches – La zone en stretch à l’entrejambe pas assez grande
+ La qualité de fabrication – Les protections tibia gênantes à la longue
+ Les protections – Le tarif assez élevé

 

FICHE TECHNIQUE

Pantalon en cuir de vachette, empiècements stretch à l’entrejambe et derrière les genoux, doublure fixe filet, protections CE aux genoux et hanches EN 1621-1, sliders amovibles aux genoux, deux poches extérieures, zip de raccordement avec un blouson, homologation EPI (Équipement de Protection Individuelle).
Du S au 3XL en noir.

TARIF

349,90 €

NOTES

Finition : 9/10
Enfilage : 9/10
Confort : 6/10
Étanchéité : sans
Aspects pratiques : 8/10
Protection : 10/10
Rapport qualité/prix : 7/10

NOTE GLOBALE

8,2/10

Par Simon Palatchi, photos Emilien Braud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*