Gants

23 avril 2013

Essai Gants MacAdam Baikal Evo

Essai gants MacAdam Baikal Evo

L’hiver au chaud

Chaque hiver, c’est la même histoire, digne de La Fontaine : lorsque la bise fut venue, les extrémités du motard se trouvèrent fort dépourvues. Ces Baikal Evo sont cependant un remède efficace pour lutter contre la morsure du froid… enfin pour les doigts !

Quoi que l’on fasse, les doigts finissent toujours par être gourds au bout de quelques minutes à moto dès que les températures sont basses, et ce quels que soient les gants. Ces Baikal Evo ne dérogent pas à la règle, mais ils repoussent les limites du froid. Testés jusqu’à – 5°C sous abri (un bon – 30°C à 100 km/h) ils sont une barrière au froid efficace pour de courts trajets. Dans des conditions plus raisonnables, vers 5°C, ils sont vraiment bluffants. Outre une belle résistance au froid, ils sont également totalement étanches et sont un régal à porter avec un intérieur en polaire particulièrement douillet.

Chauds, étanches, plutôt bon marché... Que demander de plus ? Photo : Max

Chauds, étanches, plutôt bon marché… Que demander de plus ? Photo : Max

Le gant gauche arbore une petite raclette en plastique souple sur le pouce, dont l’utilité est indiscutable sous la pluie. Forcément, avec de telles qualités, on s’attend à voir le portefeuille faire un régime drastique.
Même pas ! Le rapport qualité/prix affiché par ces gants est imbattable. Néanmoins, quelques petites lacunes se font sentir. La finition, d’un très bon niveau, pêche cependant au niveau de quelques coutures (dos de la manchette notamment) et le textile utilisé apprécie tout particulièrement le Velcro® du poignet, et s’effiloche. Rien de dramatique en soi… De même, on aurait apprécié une protection accrue au niveau du scaphoïde qui reste très exposé. Enfin, le toucher des commandes est très réduit, conséquence logique du confort et de la résistance au froid. On ne peut pas tout avoir. À 79 €, ces Baikal Evo sont des compagnons idéaux pour attaquer l’hiver sereinement. Une version City sans les coques sur les articulations est également proposée au même tarif.

Nota : Attention le textile fond sur un échappement (c’est du vécu…) ! Seule la paume et une partie du dos de la manchette sont en cuir. Veillez à ne pas vous réchauffer les mains n’importe où sous peine de détruire vos gants et d’enduire vos tubes d’échappement de plastique fondu…

ON AIME : ON N’AIME PAS :
+ La résistance au froid bluffante – La sensibilité des commandes vraiment réduite
+ Le confort – Peu de coques de protection
+ Le rapport qualité/prix imbattable – Quelques détails de finition
+ La raclette très pratique

FICHE TECHNIQUE

Gants hiver en cuir de chèvre et textile, haute isolation thermique avec Hyperloft® et Thinsulate®, membrane étanche et respirante DRY ZONE, doublure polaire, raclette écran, manchette longue, serrage poignet par Velcro®.
Du 8 au 13, en noir.

TARIF

79 €

NOTES

Finition : 8/10
Enfilage : 9/10
Confort : 9/10
Toucher des commandes : 6/10
Étanchéité : 10/10
Protection : 8/10
Rapport qualité/prix : 10/10

NOTE GLOBALE

8,6/10

Par Simon Palatchi, photos Max.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*