Actus Motos

4 octobre 2016

Nouveauté 2017 : Kawasaki Ninja 650

Nouveauté 2017 : Kawasaki Ninja 650

Ne l’appelez plus ER-6f !

Kawasaki harmonise ses gammes entre les deux côtés de l’Atlantique. Les VN 900 et 1700 sont devenues Vulcan 900 et Vulcan 1700, comme aux States, et la nouvelle mouture de l’ER-6f s’appelle Ninja 650, une appellation déjà connue outre-Atlantique !

Plus sportive la Ninja 650 ? Plus légère surtout, grâce à un nouveau cadre treillis ! Le style s'affirme, dans la lignée des Ninja...

Plus sportive la Ninja 650 ? Plus légère surtout, grâce à un nouveau cadre treillis ! Le style s’affirme, dans la lignée des Ninja…

De quoi perdre la tête ? Oui, et non. Car si la base mécanique des ER-6n et ER-6f était commune, l’identité des deux modèles était cependant différente. L’une roadster, va donc devenir Z 650 dès le salon de Milan, l’autre, carénée et plus sportive, devient Ninja 650 et rejoint ses sœurs sportives. Une nomenclature logique, même si l’on peut s’y égarer quelque peu quand on a été habitué depuis déjà 10 ans à un patronyme bien ancré dans les mœurs. Cette nouvelle Ninja 650 conserve la cylindrée de 649 cm3 du bicylindre parallèle, pourtant entièrement revu. Désormais homologué Euro4, il annonce une consommation moyenne de 4,3 l/100 km, et donc des émissions polluantes logiquement revues à la baisse. Ce petit twin conserve exactement les mêmes côtes d’alésage. Les valeurs de puissance et de couple n’ont pas encore été divulguées, mais Kawasaki devrait annoncer des performances très proches du moteur actuel.

Une indication toutefois sur le caractère du moteur : Kawasaki insiste lourdement sur « les performances et la réponse moteur à bas et mi-régimes » de son bicylindre, qui devrait donc se montrer agréable au quotidien. En outre, pour plus de confort la marque a doté sa Ninja 650 d’un nouveau « cache breveté du ventilateur situé derrière le radiateur » qui « canalise l’air chaud vers le bas, à distance du conducteur qui profite ainsi d’un meilleur confort dans les embouteillages ». Enfin, un embrayage antidribble assisté est de la partie.

Instrumentation entièrement revue au programme, avec une large partie digitale. Plutôt seyant !

Instrumentation entièrement revue au programme, avec une large partie digitale. Plutôt seyant !

Côté châssis, on trouve un tout nouveau cadre treillis tubulaire qui ne pèse « que 15 kilos, au grand bénéfice de l’agilité ». Les suspensions conventionnelles ne sont réglables qu’à l’arrière, où un amortisseur horizontal type Back-Link fait perdre à la petite Kawette l’un de ses signes distinctifs : l’amortisseur déporté sur le côté ! Le freinage fait appel à des disques de 300 mm à l’avant, pincés par des étriers à deux pistons, et un disque de 220 mm (un seul piston), avec un ABS Bosch 9.1M de dernière génération. Kawasaki annonce une psoition de conduite « sportive et détendue » grâce à une hauteur de selle de seulement 790 mm, et un cadre étroit. Bref, les débutants et les personnes pas très grandes s’y sentiront à l’aise ! Côté design enfin, la Ninja 650 singe ses sœurs ZX-6R 636 et ZX-10R avec des phares acérés, de « petits spoilers » sous les phares et une bulle sport (néanmoins réglable sur trois positions pour assurer une protection optimale).

L’arrière est tout aussi agressif, avec un feu à LED en X et une coque râblée qui peut toutefois accueillir dignement un passager et un U. L’instrumentation complète est entièrement revue. Combien, quand, où ? Aucune info pour le moment, hormis trois coloris disponibles en France : Lime Green/Ebony (Edition KRT), Metallic Spark Black et Candy Burnt Orange.

Voir la fiche technique complète Kawasaki Ninja 650 2017.

Par Agora Moto, photos Kawasaki.