Actus Motos

26 juillet 2016

Nouveauté 2017 : Moto-Guzzi MGX-21 Flying Fortress

Nouveauté 2017 : Moto-Guzzi MGX-21 Flying Fortress

Ovni en série !

Lors des derniers salons, Moto-Guzzi avait dévoilé un monstre d’acier et de carbone, baptisé MGX-21 Flying Fortress, préfigurant, pensait-on, le futur bagger de la marque italienne. Nous nous trompions ! C’était le modèle définitif, désormais disponible à la commande !

Le tableau de bord intègre bien entendu, les commandes du système audio, diffusé par les hauts-parleurs latéraux de part et d'autre du carénage.

Le tableau de bord intègre bien entendu, les commandes du système audio, diffusé par les hauts-parleurs latéraux de part et d’autre du carénage.

Vous pouvez reprendre notre article sur les concepts dévoilés au salon de Milan, nous y annoncions que le modèle était quasi-définitif, mais que certains détails (carbone, flasque de roues, culasses rouges) allaient disparaître pour un modèle de série plus soft. Nous nous trompions, et nous en sommes les premiers satisfaits ! Car, une fois n’est pas coutume, Moto-Guzzi a poussé le délire assez loin et a décidé de produire tel quelle la MGX-21, qui répond donc également officiellement au doux nom de Flying Fortress. Telle quelle ? Presque, car les observateurs remarqueront la migration des réflecteurs latéraux obligatoires du sabot à la fourche et les feux qui passent du rouge au translucide (plus classe à notre avis sur le fond noir). Mais sinon, c’est le même, avec uns tyle proprement hallucinant. Entre le carénage baptisé « Batwing » (ailes de chauve-souris), les touches de rouge, les sorties d’échappements travaillées façon turbine, la ligne plongeante des valises…

Du beau travail et une identité forte ! Au fait, pourquoi MGX-21 allez vous demander ? Pour Moto-Guzzi eXperimental et 1921, l’année de production de la première Moto Guzzi ! Ce bagger techno, bardé de carbone, doté d’une électronique poussée avec accélérateur électronique, ABS à deux canaux, anti-patinage réglable sur trois niveaux et déconnectable et régulateur de vitesse, posera ses roues dès le mois de septembre, soit deux ans pile après la première présentation du prototype au public. La noble fibre noire se retrouve sur le garde-boue avant, le flasque de jante avant, les flancs du réservoir, le sabot moteur, les flancs de coque arrière et les coques des valises, mais peut aussi se trouver en accessoires avec des protections de cylindres, les caches latéraux, le capot de selle passager et les caches de l’admission.

Solo, duo... La MGX-21 vous laisse le choix. Admirez le carbone, dont Moto Guzzi fait profusion !

Solo, duo… La MGX-21 vous laisse le choix. Admirez le carbone, dont Moto Guzzi fait profusion !

A Mandello del Lario, ils ont la fibre…motarde ! Bien entendu, la base mécanique reste celle de la fratrie California/Audace/Eldorado, avec le gros bicylindre en V Euro 4 de 1 380 cm3 développant 96 ch à 6 500 tr/min et 12,3 mkg de couple dès 3 000 tr/min, des valeurs largement suffisantes pour propulser les 341 kilos à sec de l’engin. La hauteur de selle est, avec ses 740 mm, strictement identique à celle des trois sœurs de la gamme Calif’, et la plus grosse différence se retrouve à l’avant avec cette immense jante de 21 pouces. Entre les étriers rouges et le flasque en carbone, c’est simple, on ne voit qu’elle ! Côté confort, la Guzzi propose en série un système audio et une prise USB planquée entre les deux compteurs, ainsi qu’un panel d’options avec entre autres selle passager, bulle haute, sacoche de réservoir en cuir, sacoche passager en cuir (si vous n’avez pas pris l’option convivialité).

Même si les États-Unis sont le premier marché ciblé par ce bagger, il posera bien ses roues sur le Vieux Continent en septembre et les pré-commandes sont déjà ouvertes ! Il suffit juste de débourser 22 990 €…

Voir la fiche technique complète Moto Guzzi MGX-21 Flying Fortress 2017.

Par Agora Moto, photos Moto Guzzi

2 réflexions au sujet de « Nouveauté 2017 : Moto-Guzzi MGX-21 Flying Fortress »

  1. Personnellement je la trouve plutôt prometteuse cette MGX 21, (un moteur , du freinage , de la tenue de route et surtout une gueule ,on aime ou pas , mais ils ont osé ,alors moi je leur dit chapeau et j’espère qu’ils réussiront .)
    Ciao Buana fortuna

  2. Nous, ce qu’on veut c’est une « le mans » ou une vrai « california »
    On s’en fout d’une forteresse volante, quelle connerie! Elle est moche, chère, quel couillon va rouler avec?
    Il serait temps de changer de designer et de rapatrier le bureau d’étude en Europe!
    Laurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*