Actus Motos

6 octobre 2016

Nouveauté 2017 : Suzuki GSX-S 750

Nouveauté 2017 : Suzuki GSX-S 750

Habemus roadster !

Face à la concurrence, Suzuki a mis du temps à dégainer un roadster sportif… Le GSR s’est fait attendre ! Face aux nouvelles MT-09 et Z 900 à venir, Suzuki prend directement les devants et dévoile la GSX-S 750, entre GSR rhabillée et GSX-S 1000 en réduction !

Style fort, inspiré de la GSX-S 1000 avec ces "crocs" lumineux sur les côtés du phare. Le GSX-S 750 montre les dents !

Style fort, inspiré de la GSX-S 1000 avec ces « crocs » lumineux sur les côtés du phare. Le GSX-S 750 montre les dents !

Le GSR 750 s’est fait attendre, désirer, Suzuki s’est fait bousculer par les MT-09, Z 750, Z 800, Street Triple… Le GSR 750 est arrivé en 2011 pour remplacer une 600 efficace et…n’a pas terrassé la concurrence. Pourtant, après avoir préparé une copie pendant si longtemps, on pouvait s’attendre à un engin qui surpasse la concurrence. Efficace sans plus, le GSR 750 n’a pas été la claque attendue. La concurrence s’affûte pour 2017, mais Suzuki a décidé de dévoiler cette fois immédiatement la remplaçante de la GSR : la GSX-S 750. Et là, c’est plus sérieux ! Cette nouvelle version se veut une GSX-S 1000 en réduction, et le prouve avec un habillage plus arrondi que la GSR, toute en angles. On retrouve la signature lumineuse à « crocs » de la GSX-S 1000, quoique sensiblement différente et dépourvue de diodes. Pourtant, la GSR transparaît sous les lignes de la GSX-S 750, façon peut-être de ne pas mette un coup de vieux trop important au modèle actuel !

Côté technique, Suzuki est reparti d’une feuille blanche, ou presque, car le moteur est loin d’être neuf ! Il s’agit en effet du bloc de la GSX-R 750 de…2005, utilisé en lieu et place de celui de l’actuelle GSX-R 750 car il est plus vertical, et donc plus compact pour « obtenir l’empattement court souhaité sur un roadster ». Adapté aux normes Euro4 il développe 114 ch à 10 500 tr/min et 8,3 mkg à 9 000 tr/min, soit un gain de puissance sensible par rapport aux 106 chevaux du GSR (qui avaient été en partie dictés par le bridage français, un marché majeur pour cette moto !).

LE GSX-S 750 devrait pouvoir lutter à armes égales avec les Yamaha MT-09 et futur Kawasaki Z 900 l'an prochain, grâce à une partie-cycle revue et corrigée par rapport au GSR 750.

LE GSX-S 750 devrait pouvoir lutter à armes égales avec les Yamaha MT-09 et futur Kawasaki Z 900 l’an prochain, grâce à une partie-cycle revue et corrigée par rapport au GSR 750.

La boîte a air a été travaillée pour réjouir auditivement le conducteur et l’échappement ne possède plus de valve ni de moteur de valve, pour gagner du poids. Fait nouveau, la GSX-S 750 adopte en série un anti-patinage dont ne disposait pas la GSR. L’instrumentation, inspirée de celle du GSX-S 1000, s’avère ultra-complète et lisible, et le GSX-S 750 adopte le Low RPM Assist inauguré par le SV 650 A, pour permettre des démarrages et évolutions à basse vitesse plus aisés. Côté partie-cycle, la GSX-S 750 renvoie la GSR au rang de sage trapanelle, avec une fourche inversée réglable KYB et des étriers radiaux Nissin à quatre pistons à l’avant et un amortisseur réglable en précharge au débattement revu à l’arrière. L’ABS est évidemment en série. Disponible en trois coloris (Metallic Triton Blue/Glass Sparkle Black, Pearl Mira Red et Metallic Mat Black No.2) à un tarif probablement agressif, cette GSX-S 750 est donc bien une mini GSX-S 1000.

La GSR vient de tirer sa révérence…

Voir la fiche technique complète Suzuki GSX-S 750 2017.

Par Agora Moto, photos Suzuki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*