Actus Motos

6 octobre 2016

Nouveautés 2017 : Ducati SuperSport et SuperSport S

Nouveautés 2017 : Ducati SuperSport et SuperSport S

On the road again ! *

* De nouveau sur la route !

 
Annoncée et attendue, la « grosse » nouveauté Ducati pour 2017 est bien la SuperSport, qui fait renaître une appelation depuis longtemps disparue chez Ducati. De quoi faire revenir certains clients ?

Regard affûté, mais pas complètement à diodes. La SuperSport laisse cela aux Multistrada, Diavel et Panigale, avec laquelle elle partage toutefois un sacré air de famille !

Regard affûté, mais pas complètement à diodes. La SuperSport laisse cela aux Multistrada, Diavel et Panigale, avec laquelle elle partage toutefois un sacré air de famille !

Que notre titre ne soit pas mal interprété : Ducati a réalisé d’excellentes motos aux prestations routières ces dernières années. Mais il existe toutefois une catégorie de motards pour qui rouler sur route signifie rouler sur route avec une moto taillée pour cela, et capable d’assurer un plaisir sans faille tout en ménageant ses occupants, bref, une sport-GT. Un critère que la marque de Bologne possédait avec feue les 600 SS, 750 SS et 900 SS, des modèles emblématiques. Et si les Multistrada, Hyperstrada et Diavel Strada s’avèrent confortables, protecteurs et performants, ils ne représentent pas pour certains l’idéal d’une moto routière. Avec la nouvelle SuperSport, Ducati entend reconquérir ces motards-là ! Pour ce faire, la marque a mis les petits plats dans les grands en récupérant le moteur Testastretta de 937 cm3 des Hypermotard, un châssis plus inspiré de la Monster 821 (treillis tubulaire attaché aux têtes de cylindres), et a habillé le tout d’un manteau de sport, sorte de Panigale adoucie.

La selle d''un seul tenant et les poignées passager indiquent clairement l'orientation tourisme de la SuperSport. Mais plus sport-GT que GT !

La selle d »un seul tenant et les poignées passager indiquent clairement l’orientation tourisme de la SuperSport. Mais plus sport-GT que GT !

Le résultat est sobre et élégant, très compact (on attend de la voir à côté d’une VFR 800 F mais cette SuperSport 939 semble fluette) et typiquement italien. La selle d’un seul tenant, culminant à 810 mm pour le conducteur, indique clairement les prédispositions plus routières que purement sportives de la SuperSport, de même que les poignées passager logées sous la coque arrière. Confort toujours avec une bulle réglable en hauteur sur 50 mm (deux positions, basse ou haute) pour ajuster au mieux la protection. Côté style, la dernière-née de Bologne affiche un regard composé de diodes pour les feux de jour, qui rappelle instantanément les Panigale. La filiation est marquée ! Sous les yeux du conducteur, le tableau de bord couleur multifonctions est entouré d’un rappel de couleur de la carrosserie (rouge ou blanc), une trouvaille qui allège visuellement l’ensemble comparé à des éléments noirs.

Le té de fourche accueille deux demi-guidons placés assez haut, de manière à ne pas trop casser les poignets, ces derniers se dotant de nouveaux commodos. Côté technique, la SuperSport reprend donc le bicylindre des Hypermotard sans aucune modification, avec donc 113 ch annoncés à 9 000 tr/min. Une puissance amplement suffisante pour circuler sur route, et qui correspond à la philosophie de la catégorie (VFR 800 et F 800 GT ne sont, par exemple, guère plus puissantes).

Sous les yeux du pilote, le poste de pilotage est élégant. Les rappels de couleur bien visibles sont une trouvaille qui allège l'ensemble visuellement !

Sous les yeux du pilote, le poste de pilotage est élégant. Les rappels de couleur bien visibles sont une trouvaille qui allège l’ensemble visuellement !

Pour 184 kilos à sec, cela devrait convenir ! Le freinage fait appel à des freins Brembo, radiaux à l’avant. Bien entendu, l’électronique est de la partie avec un ABS, l’anti-patinage DTC et un shifter, optionnel sur le modèle de base. Car Ducati décline comme souvent deux versions de sa nouveauté ! Le modèle standard se dote de suspensions Marzocchi à l’avant (une fourche de 41 mm de diamètre entièrement réglable) et Sachs à l’arrière et n’existe qu’en bicolore rouge/gris, tandis que la S se dote de suspensions Öhlins plus haut de gamme et existe en rouge uni ou blanc uni, avec capot de selle assorti livré en série. Et de nombreuses options viendront parachever l’équipement dont notamment un Sport Pack (élément de carénage en carbone, leviers de frein et d’embrayage articulés en aluminium et bouchons de réservoirs de liquide de frein en aluminium) et un inévitable Touring Pack (poignées chauffantes, bulle Touring plus large et paire de valises semi-rigides).

Ce dernier devrait, à n’en pas douter, être plébiscité vu l’orientation tourisme de la bête ! Il faudra compter 13 190 € pour la version de base, 14 690 € pour la S rouge et 14 890 € pour la S blanche, et patienter jusqu’au mois de mars. Mais ceux qui attendent depuis 15 ans le retour de la SS n’en sont plus à quelques mois d’attente n’est-ce pas ?

Voir la fiche technique complète Ducati SuperSport 2017.

Voir la fiche technique complète Ducati SuperSport S 2017.

Par Agora Moto, photos Ducati.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*