Actus Motos

8 novembre 2016

Nouveautés 2017 : Yamaha Tmax, Tmax SX et Tmax DX

Nouveautés 2017 : Yamaha Tmax, Tmax SX et Tmax DX

Trois pour le prix d’un

Maître redoutable mais néanmoins chahuté de la catégorie des maxi-scooters sportifs, le Tmax 530 se refait une beauté pour 2017. Le passage à la norme Euro 4 s’accompagne d’un gros repoudrage et surtout de l’apparition d’un triptyque de versions, les Tmax, Tmax SX et Tmax DX.

Nouveau faciès, facilement identifiable, mais surtout nouveau postérieur, qui délaisse le feu unique au profit de deux éléments à diodes repoussés sur les côtés.

Nouveau faciès, facilement identifiable, mais surtout nouveau postérieur, qui délaisse le feu unique au profit de deux éléments à diodes repoussés sur les côtés.

Ahhhh le Tmax… Scooter star depuis 2001, il a, malgré des adversaires parfois supérieurs, su s’imposer comme le maxi-scooter le plus vendu. Pas forcément le plus puissant, pas forcément le moins cher, pas nécessairement le meilleur en tous points, mais néanmoins la star des villes et des banlieues, mais également des champs au vu de son potentiel routier non négligeable. Bref, le roi. Néanmoins, c’est un poste à responsabilités et pour le conserver Yamaha peaufine sa star pour 2017. Le Tmax se dote ainsi d’une nouvelle plastique, avec « un avant plus compact où les diffuseurs sont cernés de lignes chromées et de bords en relief », une face composée de quatre phares et de feux de position à diodes, des flancs un peu plus tendus et un arrière revu, avec deux feux à diodes repoussés sur les côtés. Le moteur reste le bicylindre parallèle de 530 cm3 qui répond à la norme Euro 4 et est épaulé par un système de contrôle électronique de l’ouverture des gaz YCC-T et un antipatinage TCS.

Le châssis est nouveau, en aluminium coulé, ce qui permet un gain de poids de l’ordre de 10 kilos. La partie-cycle est revue avec une « nouvelle suspension arrière à anneaux équipée d’un amortisseur horizontal », pour « offrir un amortissement plus souple pendant l’étape initiale du mouvement de suspension, puis un durcissement de l’amortissement lorsque la charge augmente ». Bref, plus de confort et surtout plus de maîtrise.

L'instrumentation est revue, mais conserve les deux gros compteur analogiques. Ils encadrent désormais un écran TFT plus complet.

L’instrumentation est revue, mais conserve les deux gros compteur analogiques. Ils encadrent désormais un écran TFT plus complet.

Le Tmax évolue aussi en confort avec un coffre annoncé plus vaste, permettant désormais de loger « deux casques jet », un nouveau tableau de bord TFT, un système de démarrage sans clef Smart Key et un connecteur pour le système d’airbag D-Air de chez Dainese. Bref, du mieux. Mais les deux autres versions vont plus loin ! Le SX ajoute à la dotation deux modes de conduite (T urbain et S plus sportif) et une application dédiée My Tmax Connect, avec deux coloris exclusifs Matt Silver ou Liquid Darkness. Le DX, modèle le plus huppé, ajoute à cela la bulle réglable électriquement (manuellement sur standard et SX), le régulateur de vitesse, le guidon et la selle conducteur chauffants et une suspension arrière réglable en précharge et amortissement. Une version haut de gamme disponible en Liquid Darkness et Phantom Blue.

Les trois versions seront disponibles dès le mois de mars 2017, avec un tarif probablement revu à la hausse par rapport au modèle existant. La rançon du succès ? Fait curieux, les Tmax et Tmax DX sont homologués A2 mais le SX ne le serait à priori pas…

Voir la fiche technique complète Yamaha Tmax 530 2017.

Voir la fiche technique complète Yamaha Tmax 530 SX 2017.

Voir la fiche technique complète Yamaha Tmax 530 DX 2017.

Voir la vidéo de présentation des modèles.

Par Agora Moto, photos Yamaha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*