Actus Générales

30 octobre 2015

Kawasaki au Tokyo Motor Show 2015

Kawasaki au Tokyo Motor Show 2015

Un vent nouveau ?

Ça souffle chez Kawasaki ! Au sens propre, puisque la marque annonce d’autres modèles équipés d’un compresseur, en plus de reconduire les H2 et H2R pour 2016 !

Les Ninja H2 et H2R reviennent en 2016 avec un nouveau coloris, mais perdent leur cadre vert.

Les Ninja H2 et H2R reviennent en 2016 avec un nouveau coloris, mais perdent leur cadre vert.

Kawasaki a débloqué d’importants fonds pour développer la technologie utilisée par les H2 et H2R. Il semble donc logique que désormais la marque veuille développer et pérenniser cette technologie, vu l’investissement consacré…

M. Kenji Tomida, le président de la division motocycles et moteurs de Kawasaki, a donc dévoilé au 44e Tokyo Motor Show que les H2 et H2R seront reconduites en 2016, avec une nouvelle livrée partagée par les deux modèles (qui, toutefois, perd le cadre tubulaire de couleur verte qui apportait un peu de couleur au modèle), de nouveaux réglages d’ECU et un nouvel embrayage baptisé « Assist & Slipper » sur la H2 homologuée route. Cet embrayage assisté et anti-dribble devrait permettre des passages de rapports plus fluides eu égard au couple important de la moto, pour sa cylindrée.

Kawasaki croît au compresseur, et dévoile une étude de style baptisée Concept SC 01.

Kawasaki croît au compresseur, et dévoile une étude de style baptisée Concept SC 01.

La marque dévoile également un prototype baptisé Concept SC 01 « aussi dénommé Spirit Charger ». Ce modèle « aux lignes douces » qui préfigure probablement « une machine destinées aux longs trajets, utilisable quotidiennement et offrant un confort de premier ordre », « avec des matériaux plus doux et luxueux que ceux utilisés sur les Ninja H2 et Ninja H2R, véritablement tournées vers les performances de haut vol », utilise lui aussi le moteur compressé.

Il est vrai que, calibré pour un apport de couple, le compresseur offre une souplesse de fonctionnement étonnante et plus pertinente qu’un turbo. De quoi assister au retour en grâce d’un ZZR de plus petite cylindrée ? Peut-être, même si la vision monoplace de Kawasaki laisse planer quelques doutes…

Enfin, la marque à également dévoilé un adorable petit Z 125, concurrent désigné du Honda MSX 125.

Le Z 125 vous fait craquer ? Dommage, il ne sera pas importé en Europe...

Le Z 125 vous fait craquer ? Dommage, il ne sera pas importé en Europe…

Les dimensions sont calquées, et l’équipement à la hauteur : roues de 12 pouces, monocylindre horizontal à quatre vitesses, embrayage automatique ou manuel (version Pro), instrumentation complète semi-numérique, freins à disques à l’avant comme à l’arrière, fourche inversée, amortisseur réglable et…bouille craquante, singée sur le Z 800 (jusqu’à lui piquer le feu en forme de double Z). Génial ! Oui…mais non. Kawasaki a annoncé par un communiqué dédié (devant l’enthousiasme de certains), que ce modèle ne serait pas importé en Europe « compte tenu entres autres de sa petite taille et du fait qu’elle ne répond aux normes européennes ». Contacté, le service de presse français a réitéré cette assertion en argumentant que les volumes de vente n’étaient pas assez importants.

Le MSX 125 peut donc dormir sur ses deux oreilles… Si vous souhaitez en voir un peu plus sur la bête, n’hésitez pas à fréquenter le site japonais du constructeur, ICI !

Par Agora Moto, photos Kawasaki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*